Le seigneur des virus – Le muselage médiatique de Spahn

Par Uli Gellermann.

Jens Spahn veut devenir le candidat de l’Union à la chancellerie. Et le lobbyiste pharmaceutique a de bonnes chances. Car si quelqu’un veut devenir membre de l’Union, il doit être conservateur ou réactionnaire. Spahn répond à ces exigences. La seule chose qui ne fonctionne pas vraiment, c’est la grossesse.

Bien que Spahn soit marié à Daniel Funke, un lobbyiste du groupe Burda, depuis décembre 2017, la relation n’a pas encore produit d’enfants. Mais Spahn est préparé. Concernant la réforme de l’avortement, paragraphe 218, il sait dire :

(traduction)

« Je suis surpris par les normes : quand il s’agit de la vie des animaux, il y en a qui veulent promouvoir l’avortement maintenant sans compromis. Mais dans ce débat, on ne considère parfois même pas que la vie humaine à naître est en jeu »

L’homme réfléchit, il est catholique et son orientation sexuelle ne l’empêche pas de vouloir décider sur le corps des femmes.

Des milliards d’euros pour des masques

Décider sur le corps des autres, c’est la passion de Spahn. Le ministre de la Santé ne veut plus voir les visages des Allemands : Pour quelques milliards d’euros, il a commandé des masques pour rendre méconnaissables des millions d’Allemands. Quiconque voit le visage de Spahn peut le deviner : il sait combien il est laid et il projette ses peurs compréhensibles sur le reste du monde. Le virus est donc la bonne excuse. De plus, le carriériste Spahn espère qu’une politique sévère en matière de virus améliorera simplement ses chances de devenir le successeur d’Angela Merkel. Il veut augmenter la distance qui le sépare de ses concurrents. Le “Social Distancing” est également sain pour son succès politique. Une seule fois, dans un ascenseur de l’hôpital universitaire de Giessen, il a roulé en compagnie du Premier ministre de Hesse et de nombreux autres, vers le haut bien sûr. La photo a été publiée, on sait aussi que Spahn n’a pas payé d’amende, bien que la distance minimale de 1,5 mètre qu’il avait dictée ne fut pas respectée.

Une villa pour quelques millions

Spahn aime prendre de l’argent, il ne pense pas beaucoup à dépenser son argent privé. C’est sans doute ainsi qu’il a obtenu l’argent pour acheter une villa de quelques millions dans la banlieue chic de Dahlem, à Berlin. Combien de millions ? Le public ne doit pas en être informé. Pour éviter un débat public sur sa fortune considérable, le ministre envoie son avocat. Il a réussi à obtenir du tribunal régional de Hambourg que la désignation exacte du prix d’achat, du prêt et de la charge foncière de la villa Spahn constitue une violation des droits de l’intéressé. Fin du débat. Tout comme il n’est plus possible de discuter ouvertement des différentes opinions sur Corona en Allemagne, les finances de l’agent pharmaceutique Spahn ne peuvent plus être discutées publiquement. Après tout, on sait que Spahn a contracté un prêt pour l’achat d’une villa. Il était notamment membre du conseil d’administration de la Sparkasse. Et surtout, dans une institution de droit public où les amis du parti de Spahn siègent désormais au conseil d’administration : Christian Schulze Pellengahr et Kai Zwicker. La Sparkasse est gérée avec des contribuables. Quand le public, sera-t-il informé des conditions dans lesquelles Spahn a obtenu son prêt ?

Une muselière pour les médias

En Allemagne, les gens se taisent : sur les opinions dissidentes concernant le coronavirus ainsi que sur l’étonnante richesse des politiciens et leur situation. La vie s’est appauvrie derrière les masques. La richesse est devenue le maître des virus. Et alors que les gens ordinaires sont tenus tranquilles avec des masques ordinaires, le muselage pour les médias dans cette affaire a dû être assuré par le tribunal régional de Hambourg.

+++

Merci à l’auteur pour le droit de publication.

+++

Source de l’image: suehling / shutterstock

+++

Le KenFM s’efforce d’obtenir un large éventail d’opinions. Les articles d’opinion et les contributions d’invités ne doivent pas refléter les vues de la rédaction.

+++

Abonnez-vous dès maintenant à la lettre d’information du KenFM : https://kenfm.de/newsletter/

+++

KenFM est maintenant disponible en tant qu’application gratuite pour les appareils Android et iOS ! Via notre page d’accueil, vous pouvez accéder aux magasins d’Apple et de Google. Voici le lien : https://kenfm.de/kenfm-app/

+++

Maintenant, vous pouvez aussi nous soutenir avec des bitcoins.

BitCoin adresse: 18FpEnH1Dh83GXXGpRNqSoW5TL1z1PZgZK

Auch interessant...

Kommentare (0)

Hinterlassen Sie eine Antwort